La grande erreur des astrologues : faire des pronostics (comportementaux)

Qu’est-ce que la personnalité ?  En recherchant dans « le dictionnaire de psychologie » de Norbert Sillamy (1980 chez Larousse) on trouve la définition suivante « la personnalité est l’ensemble structuré des dispositions innées et des dispositions acquises sous l’influence de l’éducation, des interrelations complexes de l’individu dans son milieu, de ses expériences présentes et passées, de ses anticipations et de ses projets »

Cela nous fait dire explicitement que le thème astrologique ne nous renseigne pas sur le “ réel ” ou sur les “ comportements ” mais sur ce qui sous tend le réel (rapport conscient–inconscient), c'est-à-dire sur ces fameuses dispositions innées. Pour ce qui est de l’acquis il est aisé de comprendre qu’il s’agit essentiellement de l’éducation, des expériences et de l’environnement (informations extra-astrologiques).

 

Cette précision est très importante car elle signifie que le thème astral ne dit pas vraiment  comment le natif se comporte (ou va se comporter)mais plutôt ce qu’il y a derrière son comportement (ce qui est un peu différent et sans doute  beaucoup plus intéressant). Cette impossibilité de prévoir ce qu’un individu va faire de ses capacités devrait faire rougir de honte tous les astrologues qui prédisent l’avenir. Ce sont des charlatans !

Allons bon !  Mais alors quelle est la nature de l’information astrologique ? La carte du ciel de naissance est censée rendre compte du tempérament, de la structure de la personnalité ou de l’organisation de la psyché mais entre cet ensemble de prédispositions et ce que nous en faisons dans le réel (c'est-à-dire de manière factuelle)  il y a un grand espace dans lequel on trouve justement toutes les interrelations de l’individu avec son milieu familial et son environnement. Le comportement est le résultat d’une conjugaison subtile :  inné /acquis. C’est dans cet espace complexe de la conjugaison que doit se faufiler le fameux libre arbitre qui, dans l’histoire, constitue une sorte de 3 ème facteur.

 

Ce préambule n’est pas sans conséquence sur la pratique concrète de l’astrologie. Un praticien sérieux devrait s’abstenir de faire un check up de la personnalité tant qu’il n’a pas un minimum d’éléments sur l’histoire éducative et sur l’environnement. « Faire un thème » ne consiste pas à « deviner » l’histoire d’un individu ni à lire, dans le passé et dans le futur, de prétendus évènements (même si cela peut paraitre très spectaculaire). Faire un thème c’est tenter de faire une véritable exploration de la psyché : comment l’inconscient est-il structuré ? Et comment cette organisation complexe pourrait-elle se conjuguer avec les facteurs de l’environnement ? Comment stimuler les talents potentiels révélés par cette exploration de la psyché et faire en sorte que la conjugaison inné/acquis devienne, pour le natif, un prétexte à se développer, à grandir, à « devenir une personne ».

 

Conclusion : impossible de faire une bonne consultation astrologique en une séance ! Il faut donner du temps à l’écoute, à l’histoire de l’individu, à la découverte progressive de tous les talents. En application de ces réflexions, l’Institut d’Etudes Astrologiques préconisait (auprès de ses élèves - futurs praticiens) d’utiliser un protocole de consultations sur la base de 3 séances : la 1 ère est consacrée à l’historique de la personne, la 2 ème au bilan de potentialités, la 3 ème à la stimulation de ces capacités et à leur mise en oeuvre judicieuse. Le leitmotiv d’Alain de Chivré : il faut « prendre des gants » pour explorer la psyché humaine     

 

Pour en savoir plus, envoyez un mail à : dechivre.claude@gmail.com

 

Pour recevoir gratuitement et SANS AUCUN ENGAGEMENT un 1 er cours gratuit cliquez ci dessous : 

http://www.formation-astrologie.com/

ou teléphonez : 04.89.72.92.61